Design de la confiscation (1:15:23)


Télécharger le fichier audio

Contenu de l'épisode

Est-il toujours possible de fabriquer des sites web qui nous ressemblent ? Table ronde avec des membres de Open Source Publishing, Speculoos, Variable et Atelier Cartographique

Façonner des sites web, c’est un artisanat discret. C’est entrer en intimité avec les pratiques culturelles et digitales d’une organisation et d’êtres très divers. C’est construire un triangle riche même si peu lisible.

Longtemps préservé des réponses industrielles par ses spécificités, cet artisanat est progressivement lissé par les propositions standardisées des Big Tech. Malgré leur pouvoir de séduction, il apparaît pourtant clairement que ces solutions surgelées sont au minimum indignes en termes de surveillance et d’indépendance, ainsi que douteuses en accessibilité et sobriété. Ces dimensions, importantes, masquent souvent des questions culturelles et situées essentielles. Les plateformes dominantes ne veulent et ne peuvent pas initier un dialogue intéressant avec les légitimes et très divers besoins des organisations qui veulent médier leurs pratiques sur le web. Elles n’ont aucun soin pour les situations toujours spécifiques et locales.

Pendant cet échange, plusieurs designers et développeurs bruxellois-es tenteront de déplier leurs expériences en direction de pratiques et designs singuliers. Est-il possible de plier plateformes de gestion de contenu, de newsletters, de diffusion de vidéos, de cartographie, de médias sociaux afin de limiter les mécanismes de confiscation qui sont au cœur de leur projet ? Comment projeter des imaginaires moins centralisés et plus épanouissants pour les organisations, les visiteureux, ceulles qui font le web, et touxtes ?

Image CC-BY Hubert Bécart @hubert_becart@mastodon.social